Investir

10 milliards redistribués aux actionnaires

Les entreprises belges cotées reverseront cette année un cinquième de moins à leurs actionnaires mais ce recul est à imputer à une seule entreprise : le poids lourd InBev. Si on fait abstraction du géant brassicole, les actionnaires toucheront 6,3 milliards d’euros, soit un cinquième de plus qu’en 2017. Aperçu de la politique des entreprises belges cotées en matière de dividendes.

Kurt Vansteeland et Thomas Roelens | 29 mars 2019

Dans les prochains mois, les entreprises belges cotées verseront 10 milliards d’euros à leurs actionnaires. Deux indicateurs permettent de savoir si la politique en matière de dividendes est durable.

Le rendement du dividende compare le montant du dividende annuel au cours de Bourse. Avec ce ratio, vous pouvez vérifier combien de cashflow vous générez pour chaque euro que vous investissez dans une action.

Le pay-out ratio mesure le pourcentage du bénéfice reversé par une entreprise à ses actionnaires. Si ce ratio dépasse 100%, cela signifie que l’entreprise puise dans ses réserves et que la probabilité que ce dividende royal soit maintenu est faible.

La combinaison idéale pour la durabilité du dividende est un rendement du dividende solide et un pay-out ratio relativement bas.

Les actions selon le pay-out ratio et le rendement du dividende

Vous voyez ici toutes les entreprises de la Bourse de Bruxelles qui versent un dividende, classées selon le pay-out ratio et le rendement du dividende. Plus bas, vous trouverez une analyse de ces entreprises.

Roularta

Le groupe de médias a distribué à ses actionnaires la majeure partie de la plus-value réalisée lors de la vente de Medialaan, le propriétaire de VTM. C’est pourquoi ce niveau exceptionnel du dividende ne pourra être répété.

QRF

Après une année 2018 difficile, le spécialiste en espaces commerciaux urbains a réduit son dividende de 40%. Malgré tout, ce dernier représente plusieurs fois le bénéfice réalisé, car Qrf a dû acter des moins-values sur son portefeuille immobilier.

Telenet

En 2018, la montagne de dettes du groupe de télécoms et de médias a augmenté de 800 millions pour atteindre 5,6 milliards d’euros. Telenet a distribué au cours de l’été plus de 600 millions d’euros à ses actionnaires, soit 5,30 euros par action. Le CEO John Porter a promis qu’à partir de cette année, le groupe distribuerait un dividende plus modeste, mais « régulier ».

Bpost

Le groupe postal distribue la totalité du bénéfice net réalisé en 2018. Cette situation n’est pas tenable à terme, en particulier si l’on se souvient que les bénéfices sont soumis à forte pression. C’est pourquoi bpost propose de réduire nettement le dividende de l’exercice 2019.

D'Ieteren

Le holding a pillé la caisse de Belron, le propriétaire – très rentable – de Carglass, et a distribué une partie de cette manne aux actionnaires. Sur base du dividende « ordinaire », le rendement se monte à un peu moins de 3% brut.

Home Invest

Le spécialiste en espaces commerciaux Vastned Retail Belgium est l’image miroir de Home Invest, qui met des logements en location. Les moins-values comptables actées sur le portefeuille pèsent lourdement sur le résultat net, mais les bénéfices « courants » – en d’autres termes les revenus locatifs – suffisent à couvrir le paiement du dividende.

Nous nous concentrons sur la majorité des entreprises, sans nous attarder sur les extrêmes.

KBC

Le groupe de bancassurance peut se permettre de distribuer 60% de ses bénéfices (au lieu de 50%) grâce à son épais matelas de capitaux. Le dividende bondit ainsi de 17%. Les actionnaires se partagent la coquette somme de 1,5 milliard d’euros.

Resilux

« Resilux pourrait progressivement devenir une action à dividende », a déclaré le CEO Dirk De Cuyper, en marge de l’annonce des résultats record du fabricant de moules en PET. Malgré un bond de 50% du dividende, l’entreprise conserve de la marge, étant donné qu’elle ne distribue qu’un tiers de son bénéfice net.

Sipef

La stratégie du groupe agricole en matière de dividende est simple: 30% du bénéfice sont redistribués aux actionnaires. Et vu que le bénéfice a reculé de deux tiers suite à la chute des prix de l’huile de palme, le coupon diminue dans la même proportion.

AB InBev

Le géant brassicole a réduit son dividende de 50%, ce qui a lui permis de réaliser une économie de 3,6 milliards d’euros. Objectif: réduire la montagne de dettes qui pèse sur le groupe. Malgré cette baisse importante, AB InBev distribue aux actionnaires la presque totalité de son bénéfice net, en recul après une année difficile.

Moury Construct

L’entreprise de construction wallonne fête ses 100 ans avec un « double dividende », ce qui augmente le rendement à plus de 7%. Son bilan particulièrement sain le permet: les liquidités du groupe représentent en effet deux tiers de la valeur boursière de Moury.

Fagron

Il y a trois ans, le spécialiste en préparations magistrales était au bord du gouffre. Une injection de capitaux lui a permis d’éviter le naufrage, et Fagron est aujourd’hui en pleine forme. Une forte augmentation du bénéfice et du cash flow – en partie grâce à la nouvelle méga-usine américaine – permet au groupe de récompenser ses actionnaires avec un dividende en hausse de 20%.

Dans le rouge

Bois Sauvage fait aussi le grand plongeon suite aux moins-values comptables sur ses participations dans Berenberg et Umicore, mais le bénéfice d’exploitation de 45 millions d’euros permet de distribuer un dividende. L’armateur Euronav se retrouve également dans le rouge suite aux tarifs de fret extrêmement bas pour le transport du pétrole, mais promet de distribuer au minimum un dividende de 12 centimes, y compris les années difficiles.

Biotech

De nombreuses entreprises bruxelloises affichent un « double zéro »: zéro dividende et donc zéro pay-out. C’est logique. Bruxelles compte de nombreuses entreprises de biotechnologie, qui sont déficitaires par nature jusqu’à ce qu’elles puissent commercialiser un produit. L’argent est donc entièrement investi dans la recherche pharmaceutique et ne sert pas à payer un dividende.

Recherche par société disponible ci-dessous.

Sélectionnez une société