Le jour où je suis morte sur un champ de bataille

Le jour où je suis morte sur un champ de bataille

Bienvenue en Caldera! Pendant quatre jours, j’ai incarné Olyrin Hazime. J’ai assassiné, je suis morte et j'ai ressuscité. Plongée au cœur d’Avatar, le plus grand jeu de rôle de Belgique.

Par Sarah Godard

Vidéo: Antonin Marsac - Edition et programmation: Raphael Cockx et Nicolas Becquet

8 minutes de lecture

Avatar Stronghold est l’un des plus grands jeux de rôle grandeur nature (GN) de Belgique. Chaque année, sans discontinuité depuis 17 ans, environ un millier de joueurs participent, par leurs interactions et leurs créations originales, à l’émergence d'un micro-monde médiéval-fantastique (med-fan), mystérieux et limité en ressources.

Pendant quatre jours, ils y incarnent des personnages, nés de leur imagination ou de celle des scénaristes, qui altèrent et enrichissent la trame méta-scénaristique du jeu par leurs actions et en fonction de leurs intérêts ou de celui du groupe auquel ils se dévouent. Reportage en Caldera, un événement immersif unique et captivant qui permet l’expérience d’une autre réalité.

Le monde de Caldera

Survolez la carte pour zoomer

Carte Avatar
Le grand rassemblement

Le grand rassemblement

© Michel Raj

Je m’appelle Olyrin Hazime et je suis une rôdeuse solitaire et embusquée. Lorsque les eaux se sont retirées, j’ai docilement suivi mon groupe et j’ai rejoint Caldera. J’ai peu d’expérience au maniement des armes mais je peux compter sur la fine lame du Lierre, Brokk, pour m’enseigner les bases. Gorbo est notre guide mais nous sommes libres ou pas de suivre le chemin qu’il nous indique.

Sarah Godard, alias Olyrin Hazime | © Michel RajSarah Godard, alias Olyrin Hazime | © Michel RajL’hiver s’achève enfin. Malgré l’épaisseur des murs du havre qui m’a abritée, j’ai souffert du froid, de la faim et de la solitude. Dans cette région du monde où je naquis un soir de pénombre, les terres sont peu fertiles, les nuits sont longues et dangereuses, les eaux glaciales recouvrent presque tout. J’ai survécu à la dernière lune haute en rejoignant le Lierre, une longue caravane de voyageurs, pacifistes curieux et éternels explorateurs, qui puise ses origines aux quatre vents. Ici, tout le monde est le bienvenu, marchand, sorcier, artiste ou guerrier, pourvu qu’il soit avide d’expériences et de découvertes.

La vie en Caldera est rythmée en deux phases. Durant la phase d'hiver, l'organisation simule ce qu'il se passe dans les Strongholds. Les joueurs se préparent en vue des jours où le climat sera suffisamment favorable pour retourner au centre de Caldera échanger des biens et des services, régler des comptes et faire du trafic d'influence. Le «Concilium» ou «Grand Rassemblement» correspond donc aux quatre jours de jeu proprement dit, la deuxième phase.

Sébastien van Stappen, scénariste et coordinateur, détaille les grandes phases de jeu.

Lorsque l’on crée un personnage, on choisit sa race. On peut être un humain, un gobelin, un elfe, ou toute autre créature fantastique ou monstrueuse inspirée des mythes et légendes. En fonction de la race choisie, on obtient un certain nombre de points de vie qui peut être revu à la hausse par l’ajout de pièces d’armures. Le nombre de points de vie maximum est de 12.

Personnages d'Avatar Stronghold

De gauche à droite: un nain, un gobelin, un manouche et un homme-bête. @ Benoît Jacquet et Frédéric Bry

Outre la Taverge où je passe beaucoup de temps à écouter les conversations des Lierreux et des gens de passage trop bavards, le Lierre abrite les guildes des Forgemages, des dresseurs de Golem, du Cercléquerre dont les explosives expériences résonnent dans la plaine et le Culte. Les prophéties qui n’ont pas encore été réalisées sont au centre des discussions. Elles ne m’intéressent guère mais je suis prête à combattre pour le bien et le futur du Lierre.

LE CAMP DU LIERRE

Les prophéties sont un mécanisme important du jeu. Elles permettent aux joueurs de décider de quoi sera fait le monde de demain. Certaines sont plus importantes que d’autres, comme la Prophétie de l’Empereur qui peut déterminer qui gouvernera Caldera ou celle du Verbe qui offre aux joueurs la possibilité de créer d’autres prophéties pour remodeler le monde.

* * *

Le Stronghold et les Guildes, en détails...

La vie en Caldera

La vie en Caldera

© Michel Raj

Caldera m’enchante autant qu’elle m’inquiète. Les rues sont peu sûres, personne n’est à l’abri d’une attaque de gobelins enragés ou d’un groupe de morts-vivants assoiffés de sang. Il faut être vigilant. Un soir, accoudée à la taverne du Rhino, j’ai vu débarquer un compagnon qui avait eu la mauvaise idée d’aller se désaltérer chez les Gobelins. Bien mal lui en pris: le breuvage était empoisonné. Je suis dévouée au Culte et à mon Stronghold pour assurer ma survie mais il m'arrive de douter de mes choix…

Chaque personnage répartit son « temps d’activité » entre sa carrière personnelle, avec la pratique de métiers pour développer des compétences, et les « services » rendus au profit d’un des 3 types de collectivités que sont les Guildes, les Cultes et les Stronghold. On peut être mercenaire, sorcier, marchand, marin, assassin, mage…

Avatar | La vie du camp

Ce matin, j’étais mal réveillée et je me suis fait détrousser par un enfant gobelin. Il m’a volé tout ce que j’avais. Je suis désormais sans le moindre sou. Des crieurs annoncent que l’on aurait découvert des Salines, des territoires riches en ressources de valeur. Tout le monde veut sa part, des combats éclatent un peu partout dans la ville. N’écoutant que mon courage, je longe les murs, j’évite les mauvaises rencontres. Après trois siècles au pouvoir, Le Premier Ancien n’est plus la seule force en présence en Caldera. Les partisans d’Evanne sont de plus en plus nombreux. Une révolte se dessine.

Le monde de Caldera est peuplé de différents groupes, différents clans avec autant d’intérêts distincts. Certains sont de farouches guerriers et/ou mercenaires comme la Compagnie du Rhino, les fils de Mars ou encore les Scorpions. Historiquement, les ennemis du Lierre sont le Lotus Noir.

Les Fils de Mars

Le temple du Destin a fermé ses portes, les murmures se répandent dans la ville. Mon compagnon du Lierre s’est à nouveau fait empoisonner. Cette fois encore, il a fallu le plonger dans le coma et espérer qu'il en ressorte. Mais cette fois, encore, cela n’a pas suffi à éradiquer le poison. Il a fallu ruser. Nous nous préparons pour affronter la Liche, le temps s’égrène lentement. Digne du Lierre, la bataille contre la Liche n'a pas tourné en ma faveur. Ma mort fut aussi rapide qu’inutile mais les prêtres du Destin ont été magnanimes.

Lors des combats de masse, chaque touche provoque la perte d’un point de vie. Lorsqu’on perd tous ses points de vie, on tombe en coma. Cela signifie que le combat est fini pour nous. Au moins pour 30 minutes. Le fil de vie symbolise la vie des personnages. Si on me le retire à l'issue d'un combat, ma vie est temporairement suspendue le temps que j'aille négocier au temple du destin un nouveau fil.

Avatar | Les combats

Port et banque de Caldera, en détails...

Les réalisations du Lierre

Les réalisations du Lierre

© Michel Raj

Le Lierre peut être fier de lui. Il a réalisé de grandes choses, laissant son empreinte sur un grand nombre de prophéties capitales. L’expédition sur la Lune fut un vénérable succès qui a mené à l’établissement des fondements du premier Stronghold Lunaire. Une tribu d’enfants y a désormais élu domicile. Le Lierre peut s’enorgueillir d’avoir ancré la Prophétie du Lierre en Caldera… contre un gâteau au chocolat.

En outre, nous, membres du Culte, avons renvoyé chez lui une bonne partie du Lotus, notre ennemi de toujours, au cours d’une cérémonie mémorable. Grâce au dévouement des rares guerriers du Lierre, qui ont veillé toute une nuit durant, nous contrôlons des ressources suffisantes qui nous permettront de passer l’hiver sans avoir trop faim.

Le choix du Lierre de demander un gâteau au chocolat reflète une certaine autodérision par rapport à un monde envisagé au premier degré. Cela montre qu’il y a plusieurs manières de jouer et que les joueurs jouissent d’une grande liberté dans leur interprétation. Ils jouent soit l’esprit, soit la règle et jonglent, tantôt avec ironie, tantôt avec sérieux, entre les deux. Ce sont leurs actes qui créent le monde.

Le culte, en détails...

Epilogue

Epilogue: La fin d’un cycle

© Benoît Jacquet

A l’issue d’une longue et rude bataille, l’alliance de plusieurs Strongholds, dont le Lierre, a vaincu les armées de la légion d’Ochre avec l’appui d’Evanne. Les murs de la Cité d’or sont tombés sous les coups de nos alliés, le Premier Ancien a disparu, un nouvel Empereur a été nommé. Le monde de Caldera semble pacifié mais il demeure en proie à de nouveaux troubles. Loin d’être vaincue, la Liche n’a pas dit son dernier mot et une horde de morts-vivants menacent notre sécurité.

Le cycle des prophéties s’est achevé, un nouveau peut commencer. Le 145ème Concilium s’est terminé avec le tirage des runes. Comparé à d’autres, l’oracle nous a prédit un hiver relativement viable comparé à d’autres Strongholds. Les caravanes ont repris la route, moi aussi. Je passerai l’hiver à l’abri et continuerai à parfaire mon apprentissage de nouveaux métiers.

Traditionnellement, le dernier jour d’Avatar se clôture sur une grande bataille. A l’issue de celle-ci, les cartes du monde sont rebattues. Cette année marque la fin du cycle qui s’était ouvert en 2015 après une refonte totale du jeu. C’est également la fin d’une belle expérience, riche en émotions et en découvertes, avec des effets sociaux et culturels indéniables.

* * *