L'ascension fulgurante de l'action Amazon

Amazon a généré 50.000% en 20 ans à Wall Street. Revivez les principales phases de l'histoire du géant du commerce en ligne en faisant défiler votre curseur à travers le cours de l'action d'Amazon.

1ère phase | Des débuts guère brillants

Le 14 mai 1997, le prix du titre est fixé à 18 dollars. Le lendemain, l’action fait son entrée sur le Nasdaq. Les débuts de la société de Jeff Bezos ne sont pas glorieux, car elle entre en Bourse en affichant une perte de 30 millions de dollars. Mais à cette époque de bulle internet, les investisseurs ne regardent guère les comptes financiers des sociétés internet qui inondent les marchés américains. Le titre s’envole rapidement, aidé par la décision de la direction de diviser les titres pour attirer plus d’investisseurs.

Lorsque la bulle internet éclate en mai 2000, le cours d’Amazon, qui avait touché un sommet de 79,9 dollars le 30 mars 1999, chute de plus de 90% entre 99 et 2001. En septembre 2001, l'action s'échange à 5,97 dollars. Toutefois, contrairement à beaucoup de sociétés internet de l’époque, le site de commerce en ligne survit.

2e phase | Les graines du succès

Amazon se remet lentement de sa "gueule de bois" après l'éclatement de la bulle internet. En 2003, la société dégage son premier bénéfice sur l'ensemble d'un exercice comptable. L'année suivante, elle voit arriver un petit nouveau sur les marchés: Google.

Jeff Bezos jette alors les bases de nouveaux blockbusters en puissance pour son entreprise. En février 2005, la formule d'abonnement 'Prime' voit le jour et fidélise de plus en plus de clients désireux de bénéficier des livraisons gratuites d'Amazon, et plus tard des services de streaming musical et vidéo. En mars 2006, Bezos part à la conquête du territoire encore vierge du 'Cloud' avec la mise en place de son service de stockage en ligne de données pour les entreprises, "Amazon Web services" (AWS). Parallèlement, le monde du livre découvre la liseuse Kindle créée par Amazon, une révolution.

3e phase | Dépenser sans compter avec plus ou moins de réussite

Nous sommes en 2010. Jeff Bezos reprend goût à l'investissement, au grand désespoir des investisseurs. À coup de millions de dollars, le patron d'Amazon n'a pas peur de gonfler la dette de son groupe. Il met ainsi la main sur un studio de cinéma qui devient 'Amazon Studios'. Celui-ci a pour mission de fournir du contenu pour le service Prime. Ce n'est qu'en 2017 qu'arrive la reconnaissance ultime avec un Oscar pour le film 'Manchester by the sea'.

Amazon peaufine aussi son service de streaming musical lancé en 2011 avec Prime Music. La boîte de Seattle fait aussi ses premiers pas dans le monde très fermé du smartphone. En 2014 sort le Fire Phone pour concurrencer Apple sur son terrain avec un appareil au prix défiant toute concurrence. Mais l'essai est un échec commercial.

4e phase | Une machine à créer du bénéfice

À partir du deuxième trimestre de l'année 2015, Amazon semble avoir trouvé la recette. Commence alors une série impressionnante (et toujours en cours) de bénéfices trimestriels qui va de pair avec l'élargissement constant de son public. L'été 2015 voit ainsi débarquer le très populaire trio de la BBC à l'origine du programme 'Top Gear'. Les trois présentateurs mettent sur pied une nouvelle émission automobile appelée 'The Grand Tour' et estampillée Amazon Prime.

Fin 2016, Amazon se lance aussi dans la distribution physique et surprend avec l'ouverture à Seattle de son premier Amazon Go, un supermarché sans caisse, ni caissier, mais avec des capteurs et des caméras. Un jour plus tard, c'est le premier colis livré par drone qui a atterri dans la région de Cambridge, au Royaume-Uni.

Cerise sur le gâteau des 20 ans de l'entreprise américaine, le cours de l'action franchit pour la première fois le cap des 1.000 dollars.

Un investissement de 100 dollars dans le titre le 15 mai 1997 vaudrait aujourd’hui plus de 49.100 dollars, soit une progression de presque 50.000%.